marche pour la vie paris 20 janvier 2019.jpgw1200

Aleteia / Gabrielle de Loynes

Plusieurs milliers de personnes, dont beaucoup de jeunes, ont défilé dimanche à Paris dans une ambiance festive pour la 13e Marche pour la vie afin de défendre la vie, de son commencement à sa fin naturelle.

Ils étaient 50.000 personnes selon les organisateurs, 7.400 selon la police. La réalité est probablement entre les deux. Mais ce qui est certain, c’est que la 13e Marche pour la vie a été un succès. Au cours de la conférence de presse qui a précédé l’évènement, Adélaïde Pouchol, porte-parole de la Marche Pour La Vie 2019 a rappelé les principales revendications des marcheurs. La Marche, qui réaffirme son attachement inconditionnel au respect de la vie, s’oppose à l’euthanasie, la banalisation de l’avortement et la législation sur la procréation médicalement assistée (PMA) « qui conduit à la sélection des embryons et à leur destruction massive ».

Cette année les Marcheurs mettent l’accent sur la liberté de conscience des professionnels de la santé qui les autorisent à refuser de pratiquer une IVG. Un droit menacé par la proposition de loi déposée par Laurence Rossignol (PS) devant le Sénat en septembre dernier. Une réforme à laquelle s’opposent Guillaume Bernard, Odile Guinnepain et Viviane Lambert, intervenants à La Marche Pour la Vie. C’est un cortège rajeuni, souriant et pacifique qui a bravé le froid ce dimanche pour défendre la vie.

Source Aleteia