Du 1er au 9 juillet, une neuvaine de prière est organisée à l’occasion du 225e anniversaire du martyre des 32 bienheureuses martyres d’Orange (Vaucluse) afin de demander leur canonisation. Aleteia a rencontré le père Hubert Lelièvre, nommé postulateur de la cause fin novembre 2018.

« Nous remercions nos parents qui nous ont engendrées sur la terre. Aujourd’hui, c’est à vous que nous devons tout car vous nous engendrez pour le ciel ». C’est avec ces paroles adressées à leurs persécuteurs, en chantant et en priant que 32 religieuses sont montées à l’échafaud pour y être guillotinées entre le 6 et le 24 juillet 1794 dans la ville d’Orange. Un comportement remarquable qui fera dire à leurs bourreaux « Ces bougresses là meurent toutes en riant »…


Ce tragique épisode de la Révolution française n’est pas sans rappeler celui du martyre des Carmélites de Compiègne, source d’inspiration pour de nombreux artistes et immortalisé par Georges Bernanos dans sa pièce Le dialogue des Carmélites. Persécutées et martyrisées en raison de leur foi, les 32 religieuses dont 29 venaient de Bollène, ont été béatifiées le 10 mai 1925 par le pape Pie XI et leur fête liturgique fixée au 9 juillet. Cette année, presque un siècle après leur béatification, la neuvaine de prière qui accompagne la fête revêt un caractère particulier : elle commémore le 225e anniversaire du martyre des bienheureuses et s’inscrit dans l’espoir d’une future canonisation.


Suite de l'article sur Aleteia