L’Observatoire de la laïcité a commandé pour la première fois un sondage afin de dresser un état des lieux de la religion en France. D’après cette institution, 37% des Français se disent croyants et 31% non-croyants ou athées. Ils sont par ailleurs 48% à se déclarer liés à la religion catholique, soit près de 20 millions de Français.

Le président de l’Observatoire de la laïcité, Jean-Louis Bianco et son rapporteur général Nicolas Cadène, ont remis le 10 juillet 2019 au Premier ministre Édouard Philippe, le sixième rapport annuel de l’Observatoire de la laïcité. Ce rapport contient notamment un sondage commandé à Viavoice intitulé « Rapport personnel des Français à la religion », l’occasion de se pencher sur le sentiment religieux en France aujourd’hui, ou plutôt de faire « un état des lieux de la laïcité », selon les termes de l’Observatoire. Dans ce sondage, on apprend qu’aujourd’hui en France, 37% des Français se déclarent croyants et 31% non croyants ou athées. Et 47% disent avoir une pratique religieuse inexistante ou nulle. Des chiffres tout à fait stables car en 2012, un autre sondage donnait 37% de croyants et 29% de non croyants (WIN/Gallup International, 2012).

Deux millions de catholiques pratiquent chaque semaine

La surprise ne réside pas là mais plutôt dans le détail des religions et du lien des Français avec elles. « Vous sentez vous liés à une religion suivante ? », demandent les sondeurs de Viavoice aux 2.000 personnes du panel. 48% répondent être liés à la religion catholique, soit 19,9 millions de Français. Un chiffre nettement supérieur aux autres religions : 3% se sentent liés à l’islam, 3% au protestantisme, 1% au judaïsme et 2% au bouddhisme. Le catholicisme rassemble donc encore le plus grand nombre de fidèles, de pratiquants et de lieux de culte en France (39.000 églises encore en activité et 12.054 paroisses).


 

Parmi les personnes « liées » au catholicisme, plus de 5,4 millions entretiennent une pratique religieuse « au moins une fois par mois » (soit 8% des Français), dont plus de 2 millions « au moins une fois par semaine » (soit 3% de la population totale). L’enseignement catholique privé sous contrat avec l’État rassemble, quant à lui, près de 17% de la population scolaire française, un chiffre en constante augmentation depuis le début des années 2000.

 

Suite de l'article sur Aleteia

 

Aleteia