Rares sont les jeux qui allient un vrai sens de l’esthétisme, des règles qui amusent petits et grands, et un riche contenu sur l’histoire chrétienne. Beau défi que relèvent avec brio les concepteurs du nouveau jeu « Mys’tic, les saints de la Légende Dorée ».

Quai saint Antoine, rue saint Georges, la ville de saint Étienne, la baie de San Francisco, les chemins de saint Jacques de Compostelle… Les grands saints qui ont contribué à l’épanouissement du christianisme sont partout ! Et pourtant, leur vie trépidante, bien souvent héroïque, nous reste en grande partie inconnue. C’est pour cette raison que Véronique Muzio, lyonnaise et dynamique mère de cinq enfants, a conçu le quatrième jeu de sa gamme, dédié aux saints de la Légende Dorée. « Nous avons besoin de connaître les saints pour comprendre le monde dans lequel on vit. En créant Mys’tic, j’ai voulu apporter un début de sens à tous ces éléments qui nous entourent et qui sont pétris de chrétienté », explique-t-elle à Aleteia. Une idée qui lui est venue en regardant le plafond de l’église baroque de Saint-Gervais (Haute-Savoie), orné de quatre médaillons symbolisant les évangélistes. « Autrefois, tout le monde ne savait pas lire, et les attributs aidaient à reconnaître les saints. Aujourd’hui, on sait lire, mais on ne connaît plus les saints ! », remarque-t-elle.
 
Suite de l'article sur Aleteia