Mgr Andrew Nkea, évêque du diocèse anglophone de Mamfe, prend des mesures face aux enlèvements répétés de prêtres dans la région d’Ejagham, son diocèse, situé à l’ouest du pays, proche de la frontière avec le Nigeria.

Mgr Andrew Nkea, l’évêque du diocèse anglophone de Mamfe, constate que les prêtres sont devenus des cibles privilégiées pour les kidnappeurs. Dans une lettre intitulée « Ne lève pas la main contre l’Oint de Yahvé », il décrit une série de crimes à leur encontre depuis la fin du mois d’octobre.

Le Père Félix Sunday, prêtre nigérian et curé d’Afap, a été enlevé par des membres de l’Armée de Restauration d’Ambazonie. Il venait de célébrer la messe dans une chapelle de la mission. Deux autres prêtres ont pu échapper par chance aux embuscades qui leur avaient été tendues dans le même but. Enfin, début novembre, quatre hommes armés sont entrés dans la maison paroissiale de Kembong. Sous la menace d’une arme, ils ont réclamé un million de francs CFA au curé et à son assistant. Les enlèvements se sont finalement terminés sans qu’aucune rançon ne soit payée.

Suite de l'article sur AED