Chaque jour de l’Avent, Aleteia vous propose de devenir disciple du Christ en renouvelant votre cœur en un cœur plus aimant. Chaque semaine sera l’occasion de faire un pas vers plus de prière (dimanche), plus de gratitude (lundi), plus de bienveillance envers son prochain (mardi), plus d’émerveillement devant la Création (mercredi), plus de charité envers les plus démunis (jeudi), plus de sobriété (vendredi), et plus d’attention à notre maison commune (samedi). Aujourd’hui, saint François de Sales nous apprend comment entrer dans la prière d’oraison.

Même si on est convaincu que la prière est le premier et le meilleur chemin d’accès à Dieu, il est parfois difficile, dans la vie quotidienne, de laisser une place régulière et suffisante à l’oraison. Et lorsque, ô victoire, on réussit à allouer quelques précieuses minutes à la prière, nos pensées ont rapidement tendance à s’éloigner du Christ.

Cependant, saint François de Sales se montre rassurant : même dans ce cas, nous offrons quelque chose à Dieu, à commencer par notre faiblesse. Offrons-lui notre incapacité à se concentrer, c’est un premier élan vers Lui. Un début de conversation. Demeurer avec Dieu « comme une statue », ce n’est pas rien. L’auteur de L’Introduction à la vie dévote rappelle que les statues ornent les palais des princes, pour décorer, pour faire joli, pour amuser « la vue du prince ». C’est justement à cette fonction qu’il nous invite dans un premier temps : demeurer comme une statue, en présence de Dieu, et Le laisser agir et nous rejoindre.

 

Suite de l'article sur Aleteia