Si la censure des chrétiens d’Orient par la radio publique France Inter a été levée, elle révèle une pente fâcheuse : naguère inclusives, les "valeurs de la laïcité" sont devenues de plus en plus "exclusives".

Il aura fallu un psychodrame dont tout le monde se serait bien passé pour que la radio d’État France Inter finisse par accepter de diffuser une publicité payante de l’Œuvre d’Orient, dont le message comprenait ce mot tellement sulfureux : « chrétien ». Dans un premier temps, la radio du service public avait expliqué qu’elle se faisait un devoir de censurer le terme « chrétien » figurant dans le message, car il contrevenait aux valeurs de la laïcité énoncées par sa propre charte : « Les messages publicitaires ne doivent contenir aucun élément de nature à choquer les convictions religieuses, philosophiques ou politique des auditeurs ». « Chrétien », un mot qui choque les auditeurs ? C’est le service public qui nous le dit.

Suite de l'article sur Aleteia