Dieu compte sur vous pour transformer en bien, toute cette fatigue "pandémique" mêlée à la lassitude que nous vivons actuellement. Pistes pour ne pas perdre le bon cap.

Faites-vous partie de ces personnes usées par le coronavirus ? Vous n’êtes pas seul ! On imagine bien la cause : vous avez probablement le sentiment de ne pas contrôler votre vie. Vous réfléchissez peut-être à ce qui pourrait vous être encore enlevé ou à tout ce que vous avez dû déjà abandonner. C’est normal : au vertige de l’inconnu succèdent un sentiment d’usure et l’impression désagréable d’être ballottés à tous vents. Face à cette situation, il y a ceux qui luttent pour tenter de garder le moral et ceux qui n’y arrivent plus.

Suite de l'article sur Aleteia