Malgré le contexte sanitaire et le couvre-feu à 18h, les paroisses s’adaptent pour permettre aux fidèles de participer à la messe du mercredi des cendres qui marque l’entrée en carême.

Temps liturgique fort, la messe du Mercredi des cendres – qui tombe cette année le 17 février – marque l’entrée en carême. Pour permettre aux fidèles d’y participer massivement malgré le contexte sanitaire et le couvre-feu à 18h, les paroisses ont souvent fait le choix d’avancer les horaires des célébrations ou d’en ajouter une le matin avant la journée de travail ou sur l’horaire du déjeuner.

Suite de l'article sur Aleteia