Le temps du carême est un temps de désert où nous ne sommes pas seuls. C’est une épreuve longue qui révèle la qualité de l’image de Dieu en nous.

L’Esprit-Saint pousse Jésus au désert. En voilà des manières ! Et puisque Jésus est uni aux chrétiens comme la tête au corps, nous voici entraînés au désert à sa suite. Ce que Jésus a vécu, il nous faut le vivre à sa suite, c’est la loi d’airain de la vie chrétienne. Bienvenue dans le temps du carême ! Nous aurions tort de résister : « Ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu » (Rm 8, 14). Si nous sommes entraînés au désert par l’Esprit, c’est que nous sommes d’authentiques enfants de Dieu par notre baptême : ce n’est pas un hasard si le récit des tentations de Jésus au désert suit immédiatement celui de son baptême au Jourdain. Être baptisé, c’est tôt ou tard être entraîné au désert.

Suite de l'article sur Aleteia