Depuis son arrivée en Irak, le pape François multiplie les temps forts. Que ce soit devant les responsables religieux ou politiques, le pontife prononce des paroles puissantes… et semble écouté.

Rencontre avec les autorités, rassemblement avec les chefs spirituels des autres religions, entretien privé avec le leader des chiites, le pape François enchaîne les étapes en Irak et marque les consciences. C’est en premier lieu ce que laissaient présager les foules de chrétiens amassés sur quelques kilomètres de route à Bagdad pour saluer le convoi du pape. Si les fidèles ont pu faire le déplacement pour saluer le pape c’est parce que des cars ont été spécialement affrétés pour l’occasion par le gouvernement. Le gouvernement n’a pas lésiné sur les moyens, comme en témoigne également l’escorte monumentale de la délégation papale confiée à la fameuse “division d’or“. Ce corps d’élite est constitué principalement de vétérans de la guerre contre l’État islamique.

Suite de l'article sur Aleteia.