Plus d’un an après le décès de son époux, une veuve de 36 ans donne naissance à une petite fille. Il s’agit d’une PMA post-mortem qui a pour but d’"apaiser" la jeune femme endeuillée.

« J’ai un petit morceau de lui dans mes bras, de nouveau », se réjouit Julie Wilson. En février 2019, son mari Travis est mort à 45 ans d’un cancer du cerveau, alors qu’ils étaient mariés depuis sept ans. Malgré le départ prématuré de Travis, Julie Wilson n’a jamais renoncé à son souhait de fonder une famille : « J’ai discerné que je voulais encore un enfant, même si cela voulait dire être maman célibataire », confie la jeune femme au journal britannique Daily Mail. Logan est née le 9 mai 2020, sept mois après le transfert embryonnaire. 

Suite de l'article sur Aleteia.