Ce qui frappe le lecteur attentif des récits d’apparition de Jésus ressuscité n’est pas la frustration de ne pas comprendre, d’être dans l’obscurité ou d’arriver trop tard. Non, ce qui submerge les disciples et tous les témoins, c’est la joie !

Que s’est-il passé durant la nuit de Pâques ? Comment s’est passé la résurrection du Christ ? Mystère ! L’Évangile ne nous en dit rien. Tout ce que nous savons de l’événement le plus prodigieux de l’histoire humaine, à partir duquel plus rien n’est comme avant, c’est ce que des témoins fiables — les saintes femmes, les disciples — nous ont transmis : Jésus est mort sur la Croix, au vu et au su de tous, puis trois jours plus tard, il est apparu vivant, au vu et au su de quelques-uns d’abord, puis d’un nombre plus important de personnes.

Suite de l'article sur Aleteia.