village st joseph

© SLN

À Plounévez-Quintin, dans les Côtes d'Armor, le village Saint-Joseph ouvre les portes de ses foyers aux cabossés.

« Seigneur donne-moi la douceur avec mes frères, donne-nous d’être doux les uns envers les autres… ». La prière de Jean est spontanée. Il est 7h45, la quarantaine de personnes accueillies au village se retrouve à la chapelle. Jean et ceux qu’il appelle ses « frères et sœurs » sont un peu tombés de leur lit pour venir. Mais c’est l’unique temps de prière obligatoire de la journée : au village Saint-Joseph, on commence la journée tous ensemble autour du Saint Sacrement.

« Lui, c’est un ressuscité »

Cette association fondée il y a 18 ans par Nathanaël et Katia Gay veut être avant tout une famille : ici on accueille les écorchés, les cabossés. L’alcool, la drogue ou les maladies psychiques les ont terrassés. Sans plus aucun repère, ils sont envoyés par leurs proches, des prêtres ou par la justice dans ce petit village des Côtes d’Armor, afin de se reconstruire.

« Lui, c’est un ressuscité ! » s’exclame Jean-Guy, co-fondateur du village en hélant Corentin qui fait du jardinage. Le jeune homme a 22 ans, et dix ans de cannabis derrière lui. Il est arrivé détruit, le voilà aujourd’hui sur ses deux pieds, prêt à repartir dans un monde plus sain. Des études, un logement, un travail, une stabilité. C’est la réinsertion à laquelle aspire chacun. Mais d’abord, il faut en passer par un chemin de guérison. Certains ne pourront jamais l’emprunter. Comme d’autres avant eux. Michel, un ancien SDF de 74 ans, et Pascal, sous tutelle judiciaire, passeront leur vie au village.

Mais pour la majeure partie des « accueillis », l’objectif est de replonger dans la vie normale, libérés de leurs démons. Dans les foyers, dans les quatre petites maisons réparties sur deux sites, on renaît par la simplicité de la vie. Les repas, les temps de travail, de cuisine, d’ateliers artistiques viennent rythmer les journées et donner un cadre à des hommes et des femmes en perte de repère.

Suite de l'article sur Aleteia