Faut-il admettre le suicide assisté pour éviter l’euthanasie ? Tugdual Derville, auteur de “La Bataille de l’euthanasie” (Salvator) revient sur la « tentation de l’exception » posée par le projet de référendum en Italie visant à légaliser l’euthanasie. Après la mise au point du pape François récusant tout « droit à la mort », la Cour constitutionnelle italienne vient de donner tort aux tenants du « moindre mal anticipé ».

Le temps est une étrange créature, qui force l’humilité. Le dénouement d’une fable transalpine vient à nouveau de le confirmer. Un prêtre italien, spécialiste d’éthique, a pris position dans une revue en faveur du vote d’une loi légalisant le suicide assisté, tout en espérant en atténuer au maximum la portée. Son explication : il juge inéluctable la perspective d’un référendum légalisant l’euthanasie, à cause d’une pétition citoyenne de 750.000 signatures que devait examiner la Cour constitutionnelle italienne. 

Suite de l'article sur Aleteia.