Un décret publié le 19 février pérennise la possibilité d’avoir recours à une interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse sur simple téléconsultation. Ce dispositif avait été initialement mis en place à titre exceptionnel pour la durée du régime de sortie de crise sanitaire uniquement.

Ce qui était censé être une exception est devenu ce samedi 19 février, en toute discrétion, la règle. Un décret pérennisant la téléconsultation médicale pour une interruption volontaire de grossesse (IVG) a été publié au Journal officiel. Cette mesure avait été décidée lors du premier confinement par Olivier Véran, le ministre de la Santé, au prétexte que « ce contexte exceptionnel ne d[evait] toutefois pas remettre en question nos valeurs les plus fondamentales : celles de l’émancipation des femmes et de leur droit à disposer de leur corps ». Soit. Cette mesure a ensuite été prolongée pendant toute la durée du régime de sortie de crise sanitaire, c’est-à-dire jusqu’au 31 juillet 2022.

Suite de l'article sur Aleteia.