La moyenne serait de deux bébés par semaine. Deux bébés issus de la GPA et de parents français qui naissent chaque semaine sur le sol ukrainien.

La guerre en Ukraine met en lumière toute l’horreur des conséquences de la GPA et de la marchandisation des corps. Une vidéo réalisée par la clinique BioTexCom se vante, sans remise en question aucune, de prendre soin de tous ces bébés nés par GPA en attente de leurs parents… Le directeur de la clinique en personne est filmé en train de recueillir les enfants nés à l’hôpital de Kiev, et de les emmener en lieux sûrs. « Tous les enfants vont bien et seront bientôt avec leurs parents », déclare-t-il. En attendant, ils sont des dizaines de nourrissons, entassés dans des nurseries, allongés côte à côte dans leur petit berceau. Un commerce d’enfants dans toute sa crudité.

Suite de l'article sur Aleteia.