Soutien d’Emmanuel Macron, le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand a assuré ce lundi 11 avril sur Franceinfo que le "droit à mourir dans la dignité" serait la grande réforme de société d’un deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron.

Déjà présenté comme un enjeu de la campagne présidentielle, le « droit à mourir dans la dignité », que l’on peut reformuler par la « légalisation de l’euthanasie », pourrait bel et bien être un marqueur de l’entre deux tours… et du prochain quinquennat. Invité ce lundi 11 avril sur Franceinfo, Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale et soutien d’Emmanuel Macron, a affirmé que « le droit à mourir dans la dignité » serait la grande réforme de société d’un deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron. « Emmanuel Macron a dit qu’il souhaitait qu’une convention citoyenne soit organisée autour de ce sujet pour que l’on trouve l’organisation en France qui puisse convenir comme réponse à ce sujet », a-t-il détaillé.

Suite de l'article sur Aleteia.