Chers amis,

comme nous et une grande partie des habitants de notre pays, vous pâtissez sûrement des conséquences de la sécheresse actuelle et nourrissez une certaine inquiétude à cet égard.

Inquiétude provenant probablement aussi et peut-être plus encore d’une certaine évolution de la situation dans les domaines de la vie politique, ou économique, ou sociale ou même ecclésiale.

 

Il n’est donc pas inapproprié, parmi bien d’autres possibilités, de mettre à profit cette prochaine fête de l’Assomption de la Sainte Vierge, qui est aussi la fête patronale principale de notre pays, pour nous tourner avec confiance et courage vers la Mère de toute Miséricorde et l’implorer de tout notre coeur et de toutes nos forces.

 

« Mais priez, mes enfants, mon Fils se laisse toucher ! » avait dit la Vierge Marie aux enfants de Pontmain (en Normandie janvier 1871).

Oui, Marie, que ta présence et ton amour éclairent cette route difficile qui est la nôtre en ce moment !

 

Concrètement nous, Frères des Jaumes, seront présents les neuf soirées précédant cette fête du 15 août dans les églises de la Motte du Caire, Thèze, Clamensane et Turriers à partir de 19h jusqu’à 20h pour, ensemble : prier, chanter, écouter la Parole du Seigneur, nous réconcilier avec lui…

Chacun est invité à s’unir à cette intention (qui reprend une tradition hélas abandonnée) de la manière qu’il souhaite et qui lui est possible.

 

Il est très tard pour vous informer de cela, nous avons bien conscience ! Mais il n’est jamais trop tard pour se décider en faveur du bien !

 

Les Frères du prieuré de Châteaufort