Saisie par la municipalité des Sables-d’Olonne (Vendée), la cour d’appel de Nantes a confirmé vendredi 16 septembre le caractère religieux d’une statue de saint Michel. Elle devra donc être retirée du parvis de l’église portant le même nom où elle était jusqu’à présent installée.

La statue de saint Michel terrassant le dragon installée aux Sables-d’Olonne en 2018 devrait bel et bien être déboulonnée. La Cour administrative d’appel de Nantes a confirmé, ce vendredi 16 septembre, la décision rendue en décembre 2021. Elle juge « que la statue de l’archange Saint-Michel, installée en octobre 2018 sur une place publique de la commune des Sables-d’Olonne, est un emblème religieux » et conclut dans son arrêt la juridiction administrative d’appel que son installation est « contraire » à la loi de 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État », confirmant le jugement de première instance du 16 décembre 2021.

Suite de l'article sur Aleteia.