La ligne rouge de la liberté d’expression est le blasphème, la parole qui blesse le vivre-ensemble. Comment le discerner ?

La philosophe Monique Canto-Sperber vient de sortir un livre passionnant : Sauver la liberté d’expression (Albin Michel), pétri de culture et d’intelligence, dont on peut ne pas partager toutes les analyses, mais qui invite à une réflexion salutaire en ces temps liberticides… Ayant eu l’honneur de débattre avec elle récemment, je retiens de ses propos ce constat : la liberté d’expression est aujourd’hui prise en otage. 

Suite de l'article sur Aleteia.