Street artiste de talent, Julien de Casabianca réalise des collages monumentaux sur les façades de monuments, notamment les églises. Et le résultat est époustouflant !

À contre-courant de nombreux street-artistes, Julien de Casabianca ne peint pas, il colle ! Et ses collages, d’une grande beauté, ne passent pas inaperçus. Inspiré par la peinture classique, l’artiste puise dans ces chefs-d’œuvre des figures qui l’animent. Comme celle de Marie-Cléophas, l’une des saintes femmes présentes durant la crucifixion du Christ, représentée par Rogier van der Weyden dans une toile sublime où l’on voit la jeune femme éplorée à la vue du Christ mort.

Suite de l'article sur Aleteia.