Avec le motu proprio « Traditionis Custodes », le pape François abroge les dispositions de Benoît XVI sur le rite tridentin. Désormais, l’évêque diocésain aura la « compétence exclusive » d’autoriser ou non la célébration de la messe tridentine.

Par ce texte publié ce 16 juillet 2021, le pape François annule les normes du Motu Proprio « Summorum Pontificum » de Benoît XVI qui avait donné en 2007 le statut de forme « extraordinaire » à la messe selon le rite de saint Pie V. Il n’y a plus deux formes de rite mais un seul rite, à savoir celui du Missel promulgué par Paul VI en 1969.  Il sera encore possible pour les fidèles de participer au rite tridentin mais de façon beaucoup plus limitée qu’auparavant.

Suite de l'article sur Aleteia.