L’envahissement des normes ne tend pas seulement à entraver notre liberté : c’est la vérité qui se trouve, de plus en plus, interdite, avec la complicité de tous.

Alors que le « politiquement correct » entend déjà interdire à tous l’expression dans l’espace public de certaines convictions intimes, l’envahissement des mesures coercitives décrétées pour enrayer la pandémie accroît le glissement vers la culture du mensonge. Que se passe-t-il en effet quand nos vies sont saturées de normes ? Normes sanitaires et morales : mots interdits, visites interdites, activités interdites, déplacements contraints… Tout naturellement, l’emprise que l’État prétend étendre sur le citoyen, avec une accélération foudroyante depuis dix-huit mois, déclenche un processus d’évitement, plus ou moins intense selon les tranches d’âge et les mentalités, mais de plus en plus généralisé. 

Suite de l'article sur Aleteia.